Ordre du Bleuet

Hommage à Jérémie Giles - 2024

Céline Dion

2024-05-31

Lors de la 13e édition du gala honorifique de l'Ordre du Bleuet pour les arts, la culture et le patrimoine au Saguenay–Lac-Saint-Jean, qui se tenait le 25 mai 2024 à la Salle Desjardins/Maria-Chapdelaine, un hommage a été rendu au président-fondateur Jérémie Giles. Christiane Laforge a écrit un très beau texte pour son ami de 97 ans, avec qui elle entretient une longue amitié. Paule Therrien a prêté sa voix aux mots de Christiane Laforge. Le texte a été adapté pour l'occasion. Le lien pour accéder à la petite biovidéo sera en ligne prochainement.

Hommage à Jérémie Giles

« Si vous désirez rencontrer un être d’exception, n’hésitez pas à croiser la route de Jérémie Giles. Fondateur de la Société de l’Ordre du Bleuet en 2009, il a permis de mettre sous les feux de la rampe 126 personnes ayant contribué de façon remarquable au développement de la vie culturelle, artistique et patrimoniale du Saguenay–Lac-Saint-Jean.

Cet artiste multidisciplinaire, peintre, sculpteur, initiateur de symposium, fondateur d’un centre d’art, a vécu sa passion pour les arts non seulement comme créateur, mais aussi, mais surtout, en soutenant d’autres artistes. En 2013, il était impossible de ne pas rendre hommage au fondateur, à l’artiste, à la fois pour ses réalisations, sa prolifique carrière et son engagement envers sa région d’adoption. Jérémie Giles fut alors reçu membre de l’Ordre du Bleuet.

Aujourd’hui, nous tenons à le remercier pour cette importante contribution qui témoigne de sa générosité, de son dynamisme à mettre en valeur nos artistes.

Né à Cambridge au Massachusetts en 1927, c’est finalement le Québec qui a hérité de cet étonnant homme-orchestre. Dans chaque port qu’il a abordé, il a laissé des traces de son passage, intéressé par les arts visuels, la musique, les sciences de la terre, l’histoire, les relations ouvrières, le droit, la politique. Ce bâtisseur infatigable a construit, dirigé et animé le Centre d’art Manicouagan à Hauterive de 1958 à 1971, lieu d’accueil chaleureux où il réunissait peintres, musiciens et poètes.

Hull lui doit son Économusée inauguré en 1997, plusieurs villes du Québec ont hérité de monuments publics à la mémoire de personnages politiques et historiques. Le Saguenay–Lac-Saint-Jean n’est pas en reste, tant il y a multiplié les bustes: Pierrette Gaudreault à Jonquière, Jean-Paul Lapointe à Chicoutimi, Jean Laforge à Sainte-Rose-du-Nord, Pierre Pilote hockeyeur de Kénogami, sans oublier l’abbé Joseph-Ernest Lizotte, Jacques Amyot et d’autres, poursuivant le circuit des bronzes en hommage aux bâtisseurs de Roberval amorcé par le regretté Léonard Simard.
Explorant différents styles, il a peint plus de 5000 toiles, dont la réputée collection L’Art est un miroir, créée selon le style des grands peintres canadiens.

Reprenons quelques mots écrits par Christiane Laforge, amie de longue date, lors de son intronisation au titre de membre de l’Ordre du Bleuet pour résumer ce personnage exceptionnel : « Sa force réside dans un caractère fonceur autant que frondeur, indépendant jusqu'à l'absolu qui n'a jamais retenu le sens du mot impossible. Qu'une idée traîne dans les parages, Jérémie la cueille comme d'autres ramassent les coquillages. Mais il ne se contente pas d'écouter le chant de l'océan d’une coquille vide collée à son oreille. Il n'aura de cesse que s'il parvient à faire entendre ce chant à tous les autres. »

Christiane Laforge, 1er mars 2024, Saint-Fulgence

Voici la biovidéo créée à l'occasion de cet hommage:

Retour

Découvrez les autres actualités